210917_IMG_3682_c'est l'automne

C’est l’automne !

Officiellement, l’automne c’est demain ! Une histoire d’équinoxe.

Officieusement, rien ne sert de se voiler la face, l’automne est déjà là depuis quelques semaines.

A quoi le reconnaît-on ?

On cherche déjà le soleil aux terrasses des cafés. Au soleil, ça a tendance à sérieusement chauffer si on y reste trop longtemps et à l’ombre, on a froid. Le fond de l’air est frais, dira-t-on.

Dans la rue, on croise des gens encore habillés en été qui ne veulent pas renoncer aux épaules et aux jambes nues. Et puis, il y a ceux déjà emmitouflés dans leur manteau d’hiver. On oscille, on passe d’une jambe sur l’autre, notre cœur balance, quelle tendance va-t-on choisir ?

Il fait dix degrés le matin, évidemment que l’on a envie de se mettre au chaud et de s’habiller. Mais, pas besoin de se précipiter, les habits d’été sont toujours sortis, on a du mal à y renoncer. La douce chaleur enveloppante avait quelque chose de bon avec le recul. Même si sur le moment quand on n’arrivait pas à dormir, on avait la sensation de crever de chaud !

Et cette fâcheuse tendance du retour aux vêtements noirs, sombres. Pourquoi les couleurs sont-elles réservées à l’été ? Idem, dans toutes les vitrines des magasins. Les journées raccourcissent, la grisaille est là plus souvent qu’à son tour, quel besoin avons-nous de nous en rajouter une couche en portant du noir ? On veut de la lumière, du pétant. On veut de l’énergie, de la vie. On n’entre pas encore en hibernation.

La nuit arrive plus tôt et avec elle apparaissent de plus longues soirées où l’on a envie de prendre soin de soi, de traîner un peu plus devant un film ou le nez dans un bon livre. L’envie de sortir ne se fait pas forcément sentir. On oublie de se coucher tôt. Et les petits matins sont durs.

Il faut dire que passer du chaud au froid en un lapse de temps aussi court, ça décoiffe. Surtout, ça rend malade en un temps record. On pourrait presque même se croire au mois de mars à voir les giboulées qui s’abattent à tout moment.

Et pourtant, les évènements en tous genres se succèdent à la rentrée. Comme si le besoin se faisait sentir de rattraper la pause estivale du mois d’août. C’est presque trop, on ne sait plus où donner de la tête.

L’automne signe le retour du thé chaud et du chocolat chaud, accompagné du goûter pour ne rien gâcher. On testerait bien cette recette de carrot cake qui nous fait de l’œil.

Les feuilles des marronniers sont déjà en train de tomber. Les marrons aussi. La lumière est plus basse. Elle n’entre plus aux mêmes heures dans l’appartement. Elle fait aussi ressortir la plus ou moins propreté des fenêtres. Mais, c’est un autre sujet.

Le temps des mûres est passé ou en phase de fin. Les confitures sont déjà dans les pots pour nous régaler au cœur de l’hiver. C’est le temps des champignons qui s’annonce. Des balades dans les bois au son des coups de fusil des chasseurs. Pas très rassurant mais la forêt est vraiment superbe à l’automne.

 Par Cloé Przyluski

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *