Étiqueté changement

En 2015, ne lâchez rien!

Voir l'image sur Twitter

Au regard de la tragique actualité qui nous frappe, je ne vous inciterais jamais assez en cette année 2015 à vous exprimer, à échanger, à discuter autour de vos idées pour les faire avancer et les faire mûrir dans une société ouverte aux autres et pacifiée. Donnez corps à vos projets les plus fous et les plus engagés pour la nature, la culture, la beauté et la solidarité. N’ayez pas peur de dire, écrire ou dessiner ce que vous pensez, de faire de la politique, d’informer, de communiquer pour grandir tout simplement.

Ils ont voulu abattre la liberté d’expression. Ils ne feront que la renforcer. Notre réponse à la violence doit être le foisonnement des idées et des échanges, doit être l’envie de faire surgir des débats aujourd’hui absents des médias. Et enfin notre réponse doit être la joie et le rire.

Lire la suite

Pour sauver la planète, sortez du capitalisme, Hervé Kempf – A lire #2

Au sortir de ce livre, vous aurez la conviction que la situation actuelle n’est pas inéluctable et que changer le monde dans lequel nous vivons n’est pas impossible. Et même, paraît-il qu’il n’est pas encore trop tard…Je ne pourrais pas faire mieux que le site cdurable.info qui parle très très bien de cet ouvrage, disponible en poche pour la modique somme de 6,50 euros.

Bâtir une nouvelle société, et si nous commencions maintenant?

A l’Université de la Terre le samedi 2 avril 2011 à l’Unesco, j’étais là. A la conférence « Entre performance économique et cohésion sociale : quelle place pour l’homme ? », avec la participation de Jean-Marc Borello du Groupe SOS, Jean-Guy Henckel du Réseau Cocagne, Arnaud Mourot d’Ashoka France  et Dominique Thys de la MAIF, j’étais là. A la conférence « Comment les nouvelles technologies changent-elles le monde ? », en présence de Dominique Wolton, Daniel Kaplan et Michel Maffesoli, j’étais là. Et, je peux témoigner  du succès de l’évènement. Le thème central « Bâtir une nouvelle  société» a déplacé les foules, avec quelques 18 000 visiteurs en 2 jours, et ce malgré un week-end particulièrement estival.

Lire la suite