151217_comme la boule de noel_IMG_7711

Comme une boule de Noël

On la retourne, on la repose et la magie opère. Il neige. Un petit monde à part entière prend vie sous nos yeux. On pétille de bonheur.

Faire le tour des vitrines et des décorations de Noël dans les rues, c’est comme retourner la boule de Noël. Chaque fois, on se prend au jeu, avec le même plaisir, comme la première fois.

La balade nocturne qui dérive au gré des lumières reste un plaisir qui ne se boude pas. On lève les yeux, on s’arrête pour savourer. On laisse échapper notre émerveillement. On se laisse aller tout à la joie de l’enfance retrouvée. Regarde cette petite suspension là dans le sapin ! Cette guirlande de lumières est un délice. Super cette idée de décoration ! D’un détail à l’autre, on se laisse happer et emporter. A chaque coin de rue, une nouvelle surprise nous attend. L’inventivité est sans limite. On aime ou on n’aime pas mais l’atmosphère est créée. Ça sent Noël.

On sent aussi vite le froid qui pénètre les entrailles, petit à petit, à chaque arrêt prolongé, ça se précise : on a froid. On ne sent plus nos doigts. Le nez coule. Et les pieds congelés. Et alors, c’est beau non ?

Noël enveloppe tout sur son passage. Dehors est une chose. Mais, une fois à l’intérieur, le festival des sens commence. La douce chaleur s’insinue par tous les pores de la peau. On se réchauffe, on se frotte les mains. Le rouge nous monte aux joues. La laine commence à piquer. C’est bon signe. Si la neige tombe par la fenêtre, on est au comble du bonheur.

Une délicieuse odeur chatouille les narines. Puis, une autre et encore une autre. Les branches de sapins fraîchement coupées, la bardane dans le chocolat chaud ou la peau de la clémentine qu’on pèle. On plonge instantanément dans la gourmandise. Après avoir senti les épices du chocolat, comment peut-on y résister ? Les moustaches de lait nous trahissent. L’ambiance ne serait pas parfaite sans le son de ces petites cloches qui tintinnabullent. Il devait bien y avoir une cassette de chansons avec ce mot, tintinnabuller. Quand j’entends tintinnabuller, Noël n’est jamais bien loin.

Noël par les 5 sens, ça donne quoi pour vous ? Si vous étiez une odeur, un goût, un son, une texture, une vision de Noël, que seriez-vous ?

Cloé Przyluski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *