111217_Juste une illusion_IMG_7694

Juste une illusion. Comme une bulle de savon…

La bulle de savon s’envole doucement dans l’air. On la suit, on approche le doigt pour la toucher. Hop, elle éclate avant même d’avoir eu le temps de dire ouf. Elle disparaît. Juste une illusion. On a cru pouvoir la toucher du doigt et s’envoler avec elle dans la féérie des bulles. On sent la magie flotter dans l’air. Impalpable mais bien présente.

La magie voit son effet s’estomper doucement puis retomber. Comme le voile de l’illusion peut tomber si l’on cherche au-delà de la première impression.

Le monde est rempli d’illusions. Les magasins regorgent d’illusions. Surtout en cette période des fêtes de Noël. Le rêve est vendu à prix d’or. On a l’illusion que l’on peut tout avoir. Que le plaisir de vivre et le bonheur s’achètent comme on achète un téléphone. La grande illusion.

Nous n’avons rien vu venir. Nous avons tant et tant d’illusions sur l’existence. Nous avons pris l’habitude de vivre dans l’illusion et de ne pas estimer nécessaire de chercher plus loin. Ou de se contenter de l’illusion bienfaisante de nos rêves.

Sauf que l’illusion est éphémère, elle ne dure pas. D’illusions en illusions, on finit par avoir l’impression que rien ne sert à rien alors autant ne rien faire.  C’est la grande désillusion.

Mais, comme il peut être doux de se laisser bercer par la douce torpeur de l’illusion, il peut être salutaire de laisser tomber le voile de l’ignorance, de montrer ce que je saurais voir, de prendre ses responsabilités et sa force à bras-le-corps et d’aller à la rencontre d’une réalité dénuée d’illusions. Une réalité autre que celle dans laquelle on baigne au quotidien. Notre réalité.

Une réalité où l’on a conscience de notre pouvoir. Une réalité dans laquelle nous prenons l’engagement de vivre au-delà de l’illusion et de voir la vérité en face.

La vérité de l’être. Ce que nous sommes dans notre essence. Sans dépendre des fluctuations de l’illusion. Qu’est-ce que l’on voit si l’on gratte un peu sous le brillant ?

En creusant sous la surface, on prend le risque de rencontrer notre authenticité. D’y voir plus clair. D’apporter de la lumière. Pour découvrir et comprendre un autre aspect de la vie et de l’être, le sens de la vie. Le sens de sa vie.

Alors certes, il ne faut pas se faire d’illusions, le chemin est pavé d’enclumes mais vivre sa vérité est sacré beau cadeau que l’on peut se faire. Et on ne résistera quand même pas à la douce illusion des illuminations de Noël dans les rues !

Cloé Przyluski

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *