080917_IMG_3679_l'état d'esprit

L’état d’esprit

Quel est l’état de mon esprit ? On peut se demander chaque matin si notre esprit est satisfait. Ou s’il a besoin de quelque chose que l’on ne lui donne pas.

Esprit es-tu là ? Déjà vérifier que vous n’avez pas perdu l’esprit. A force d’être délaissé, il peut avoir déserté votre corps, être parti se cacher dans quelques méandres perdus.

Parfois, votre esprit a juste besoin d’attention. A ce moment-là, on peut se poser la question : qu’est-ce qui est le plus important pour nous ? Notre essentiel. Ce qui nous met en joie. Pas dans dix ans. Maintenant.

Pour être satisfait, l’esprit se contente souvent de peu. Pour peu que cela soit ce dont il a besoin. Un sourire. Une pause. Une respiration. Du calme. De l’air. Du mouvement. Cela peut être n’importe quoi mais un petit geste qui change tout. Lui montrer que l’on est là, à son écoute.

Cela permet de revenir plus frais et dispos dans notre vie, dans ce que l’on était en train de faire.

Ni plus, ni moins, on a pris du recul.

C’est la première étape pour faire du bien à notre état d’esprit.

Après, on revient à l’important pour soi. On se recentre sur notre essentiel.

L’idée est vraiment de savoir ce qui est essentiel à notre esprit pour bien vivre. De quoi a-t-il besoin chaque jour pour s’épanouir ? Oui, c’est un travail du quotidien. Pour notre bien.

On a tous remarqué le changement de notre état d’esprit en fin de semaine. Le week-end arrive et comme on lui associe généralement la détente, tout notre corps, notre comportement s’en ressent. On sourit plus, on est plus indulgent, on prend un peu plus le temps. Des petits détails qui changent tout.

Chacun de nos gestes, chacune de nos actions sont imprégnés d’un état d’esprit. Il y a ce que l’on fait et il y a l’intention derrière.

De même, chaque action que l’on fait influence notre état d’esprit.

Et notre état d’esprit conditionne l’ensemble de notre vie.

Ça mérite qu’on y prête attention. Que l’on s’arrête un moment dessus. Pour y penser. Montrer que l’on est là et que l’on ne s’oublie pas dans le tourbillon de la vie.

Et ça tombe bien, puisque c’est la fin de semaine. Tout est sensiblement différent.

Aujourd’hui, essayons de jubiler, au moins quelques minutes. Apporter à notre esprit une petite satisfaction toute simple. Lire quelque chose qui met du baume au cœur. Prendre le temps de profiter d’un temps pour ne rien faire, juste être là, à regarder les autres autour, courir partout. Ecouter les sons autour de nous. Ou alors un morceau de musique qui nous fait chavirer. Frottons nous les mains à l’idée de ce repos bien mérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *