Vigilance citoyenne : prendre son destin en main – revue de web avril 2015

Les raisons d’exercer sa vigilance citoyenne sont multiples. Prendre garde maintenant pour ne pas regretter demain. Il en va de la responsabilité de chacun de se tenir informé de l’actualité et des décisions prises par l’Europe notamment. Des décisions qui auront un impact direct sur le quotidien de la population. Pour l’accord de libre-échange TAFTA, par exemple, c’est maintenant que ça se joue.

A défaut d’influer les décisions, chacun se doit de rester vigilant. Et si possible de passer à l’action tant qu’il est encore temps. Réduire ses déchets, reprendre le contrôle de son alimentation, s’engager dans des groupes locaux pour lutter contre le changement climatique, soutenir la sortie du nucléaire et toujours s’informer et diffuser l’information sont des actions à portée de main. A vous !

ACCORD DE LIBRE-ECHANGE_Le 18 avril a eu lieu la journée mondiale contre les traités de libre-échange partout dans le monde. En Europe, les manifestants ont notamment pour cible l’accord TTIP/TAFTA qui œuvre en faveur de la suppression des barrières douanières et réglementaires qui régulent les échanges entre les Etats-Unis et l’Europe. Le risque étant par exemple de s’aligner sur les moins-disant en matière de respect de l’environnement.

TAFTA vous est encore opaque ? Les décodeurs vous proposent un condensé d’infos sur le sujet.

Découvrez également le collectif #STOPTafta.

PLANTES ET SEMENCES_Accorder un brevet pour une tomate et un autre pour un brocolis, c’est ce que vient de faire la Grande Chambre de Recours de l’Office Européen des Brevets. Comme à l’impossible nul n’est tenu, c’est chose faite les multinationales peuvent désormais poser des brevets sur des organismes vivants non modifiés génétiquement dès lors qu’il y a « un lien entre une séquence génétique existant naturellement dans une plante cultivée et un caractère particulier de cette plante ». Une question se pose et s’impose. « Est-il acceptable de breveter — et donc de privatiser — le patrimoine naturel que sont les plantes ? ».

DECHETS_Record battu. Et quel record ? Celui de l’émission de déchets électroniques dans le monde. 41 millions de tonnes de e-déchets en 2014. Triste performance renforcée par le fait que moins d’un sixième a été correctement recyclé. Si la récupération de certaines ressources précieuses comme le fer, l’or ou le cuivre constitue une mine de 48 milliards de dollars, le traitement d’autres composants toxiques et dangereux comme le mercure, la cadmium ou le chrome constitue une vraie nécessité pour l’environnement.

Ramasser seul des déchets au bord d'une rivière n'est pas vain. Résultat en image. Source : Imgur.com
Ramasser seul des déchets au bord d’une rivière n’est pas vain. Résultat en image. Source : Imgur.com

Ramasser, seul, des déchets au bord d’une rivière. C’est la tâche à laquelle s’est astreint chaque matin un citoyen Néerlandais avant d’aller travailler, tout en documentant son action sur le site Imgur. Incongru mais efficace à en juger par l’avant-après.

ENERGIE_Le site internet du réseau Sortir du nucléaire fait peau neuve. J’en profite pour vous signaler 2 pétitions qui circulent actuellement en ligne : l’une pour la fermeture de Fessenheim, l’autre pour dire non au réacteur nucléaire EPR.

Un rapport sur le gaz de schiste en France refait surface à l’initiative du journal Le Figaro. Les industriels ne semblent pas avoir clos le débat sur ce dossier et les demandes d’exploration sont toujours en attente. Pour autant, notez que les signaux positifs s’amenuisent avec le temps. Non seulement, la méthode alternative à la fracturation hydraulique interdite en France semble loin de combler les attentes qu’elle suscite mais les estimations de gisements dans les sous-sols français restent incertaines. Allez, on referme le dossier jusqu’à la prochaine fois ?

AGRICULTURE, DESIGN ET INNOVATION_Reprendre le contrôle de leur alimentation en développant une agriculture urbaine de qualité anime un groupe de citoyens en quête d’autonomie. Pour répondre à leurs besoins, le projet AKER a élaboré une série de kits open source à monter soi-même de différents outils permettant de produire sa propre nourriture dans l’espace urbain. Né à l’origine en réaction au déclin des abeilles, ce projet mené par le réseau international des « makers » avait initialement débouché sur l’élaboration d’une ruche open source. Ont suivi un poulailler, une boîte à compostage, un bac à plantations sans vis, ni colle.

DOCU POLLUTION ET SANTE_« Insecticide mon amour » retrace l’enquête menée par un ancien ouvrier viticole de Saône-et-Loire qui un jour a refusé de continuer à pulvériser des insecticides en prévention sur des vignes saines. Première victime de ces décisions d’épandage portant atteinte à l’environnement et à la santé de l’homme et des éco-systèmes, il a voulu remonter jusqu’à leurs origines. Déjà dans les archives datant de 50 à 60 ans, on retrouve les traces de la dangerosité de ses produits phytosanitaires pour les populations… Une preuve supplémentaire à charge dans ce vaste dossier loin d’être refermé.

Insecticide mon amour

FINANCE_Pour la première fois, les banques s’engagent à ne pas investir dans un projet économique d’envergure jugé destructeur pour l’environnement. Ce projet d’exploitation de neuf mines à charbon du bassin de Galilée en Australie associé à la construction d’un chemin de fer et de l’extension du port Abbot Point a fait l’objet d’une campagne de dénonciation menée par une cinquantaine d’ONG. La pression politique exercée grâce à ce refus d’engagement des banques signerait-il le début d’un renversement des rapports de force?

CLIMAT_Les Alternatiba se mobilisent sur la question de l’urgence climatique. Partout en France et en Europe s’organisent des villages proposant des alternatives aux modes de vie actuels pour lutter contre le changement climatique. Déjà 12 villages auront lieu ce printemps.

Le 5 juin démarrera également le Tour Tandem Alternatiba pour un parcours de 5000 km sur les routes de France et d’Europe. Les participants partiront de Bayonne sur des vélos 3 ou 4 places.

Pourquoi ne pas rejoindre l’Alternatiba de votre ville ou créer le vôtre dans votre commune ? En savoir plus sur Alternatiba.

SITE A DECOUVRIR_La riche revue du web environnement de France Culture.

 ART_Et pour mettre vos yeux en appétit, découvrez les œuvres surprenantes de l’artiste Thomas Lamadieu.

Thomas Lamadieu
Thomas Lamadieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *